Envois d’articles avec preuves ou « fuites »

Il n’y a aucune honte à dénoncer les manigances nuisibles :
au contraire, c’est un devoir civique honorable et, souvent, courageux.

Cette page vous permet d’envoyer un article rédigé par vous pour AutiLeaks.
Il sera publié tel quel, immédiatement.

Merci de bien vouloir lire les informations qui suivent.


1. REGLES GENERALES

1.1. CONTENU
Le site AutiLeaks publie uniquement des articles :

1.1.1. assortis de pièces jointes (photos, copies d’écran, documents, enregistrements audio ou vidéo…) en tant qu’éléments probants ;
Tout article sans fichiers (images, audio, vidéos, etc.) sera supprimé.

1.1.2. inédits, c’est à dire des « fuites », des divulgations d’informations jusque là cachées, confidentielles, ou difficiles à publier autrement (par exemple par crainte de représailles ou de procès) ;

1.1.3 utiles à la cause des autistes en général, c’est à dire en dénonçant des activités ou des situations jugées préjudiciables aux autistes (et non des règlements de comptes ou attaques personnelles dont l’intérêt pour les autistes en général ne serait pas évident) ;

1.1.4 dont les révélations sont jugées véridiques par la personne qui les envoie.

Note : si vous voulez simplement
– relayer un article déjà publié ailleurs (sans y apporter des éléments en fichiers joints) ;
– ou publier un article fait par vous mais sans documents probants, ou simplement une « tribune’ (« humeur », opinion…),
vous pouvez le faire sur lautismevaincra.org

1.2. VERACITE
Le site AutiLeaks ne peut pas juger de la véracité des articles ou des documents reçus, et validera tout ce qui correspond à l’article 1.
Si des personnes ont des documents s’y opposant, elles peuvent (et devraient) les envoyer en commentaires, ce qui contribue à un débat permettant d’établir la vérité. 

1.3. RESPONSABILITE

1.3.1. PROTECTION DES TIERS
Vous devriez masquer ou flouter, dans vos documents (textes, images, vidéos, audios), les informations dont la divulgation vous semble préjudiciable ou illégale (notamment quand cela porte atteinte à des tiers non visés par vos dénonciations). Cela peut être, le plus souvent, des noms ou des visages.

1.3.2. PROTECTION DES INFORMATEURS (ou lanceurs d’alerte)
Nous n’utilisons aucun système pour « tracer » les personnes (par exemple avec l’adresse IP) et nous ne dépendons de personne ni ne collaborons avec personne, mais rien n’empêche d’imaginer une surveillance ou des enquêtes « étatiques » (surtout quand les dénonciations incriminent l’Etat), donc dans ce cas il peut être judicieux d’utiliser un service ou proxy d’anonymisation (changeant l’adresse IP) lorsque vous envoyez des informations.

1.3.3. RESPONSABILITE DU SITE
1.3.3.1. Le site AutiLeaks et son propriétaire et gestionnaire n’assument aucune responsabilité quant à la véracité ou aux conséquences des informations publiées, mais assument la responsabilité de cet outil, c’est à dire de la mise à disposition, pour le bien des autistes, d’un système pouvant générer des difficultés inhérentes à la révélation de tromperies nuisibles et graves dont les auteurs n’aimeraient pas qu’elles soient rendues publiques, ce qui expose forcément à des tentatives de riposte de leur part.
13.3.2. En cas de procédure judiciaire émanant de la France ou d’un autre pays francophone, les autorités judiciaires ou autres peuvent nous contacter par courriel, ou – pour gagner du temps – visualiser directement ici la réponse attentive qui leur sera apportée.
S’agissant des personnes mises en cause, nous ne leur répondrons pas mais elles peuvent réagir en commentaires ; en effet la faculté de pouvoir se défendre est un droit humain fondamental.
(Les commentaires non-informatifs (tels que des insultes) seront supprimés.)


2. MARCHE A SUIVRE

2.1. Etape 1/2 : ENVOI DE L’ARTICLE INITIAL
Envoyez votre article anonymement avec le formulaire ci-dessous.
Vous pouvez joindre des images (jusqu’à 20) dans ce formulaire, et elles seront ajoutées au bas de l’article.
Attention : votre article sera publié immédiatement !
Donc veuillez le vérifier soigneusement, car ensuite vous ne pourrez pas le modifier par vous-même.
Note : Tous les articles mentionnent invariablement « Anonyme » comme auteur, bien qu’ils ne soient pas tous postés par la même personne. 

2.2. Etape 2/2 : AJOUT DES DOCUMENTS PROBANTS, VIA LES COMMENTAIRES
– si vous avez déjà joint tous vos documents probants sous forme d’images en 2.1,
vous n’avez rien à faire (à part consulter les commentaires de temps à autre, pour éventuellement apporter des preuves supplémentaires) ;
– si vous n’avez joint aucun document, ou si vous voulez ajouter des fichiers autres que des images, vous pouvez le faire en rédigeant un très bref commentaire décrivant la pièce que vous y joignez.
Les commentaires sont publiés après validation par le gestionnaire du site, ce qui peut prendre quelques heures ou quelques jours. (Si rien ne se passe, contactez-nous.)
Les commentaires non accompagnés de fichiers sont automatiquement refusés par le système.
Vous pouvez envoyer un fichier par commentaire (taille maxi : 4 MB – si vous avez besoin de plus, contactez-nous).
Les articles n’ayant aucun fichier joint (dans l’article ou en commentaires) seront effacés.
(Ici, ce n’est pas un site de partage d’opinions ou de ragots, mais de pièces à conviction.)


FORMULAIRE DE DEPOT D’ARTICLE
Vous pouvez mettre des « tags » ou étiquettes (comme #abcdexyz), et vous pouvez sélectionner plusieurs catégories (en cas d’incertitude sur le choix des catégories, cela sera corrigé par le gestionnaire du site).

S'il vous plaît remplir les champs obligatoires.
Vous pouvez envoyer une ou plusieurs images (maxi 4000x4000 pixels, maxi 20 images) pour illustrer votre article. Les images seront ajoutées en bas de votre article. Ensuite, il sera possible (pour vous ou d'autres personnes) d'ajouter d'autres fichiers (PDF, vidéo, audio, images etc.) en commentaires.

3. (OPTIONNEL)
CERTIFICATION DE « LISTES PUBLIQUES DE CORRESPONDANCES » (CLPC)

Si, dans vos documents, vous avez masqué des noms ou des visages, cela peut en réduire fortement la valeur probante. Donc nous vous proposons un « service de certification », fonctionnant comme suit.

3.1. REALISATION D’UNE LISTE PUBLIQUE DE CORRESPONDANCES (LPC)
– Si, par exemple, vous avez flouté le visage d’une même personne sur une image N°1 et sur une image N°2, vous devez expliquer cela dans un document appelé « Liste Publique de Correspondances pour le dossier (xyz…) ».
– Ce texte peut être rédigé sous forme libre, mais de manière claire et surtout précise, permettant de savoir rapidement à quels éléments masqués vous faites référence (le mieux étant de rajouter des numéros ou codes à côté des parties floutées ou masquées).
– Vous pouvez ajouter autant d’entrées que nécessaire dans votre document.
– Cela peut aussi concerner des noms, ou tout élément que vous avez masqué mais dont il importe de savoir qu’il s’agit de la même personne (ou de la même chose) sur deux documents différents, ce qui est souvent un bon moyen de prouver quelque chose.
– Dans ce document, ne divulguez pas les informations cachées (par exemple en disant que X est en fait M. Untel) puisque cette liste sera publiée.

3.2. ENVOI DE LA LISTE PUBLIQUE DE CORRESPONDANCES (LPC)
Veuillez envoyer votre Liste Publique de Correspondances en tant que commentaire, dès que possible.
Le plus simple est de coller cette liste (en tant que texte) directement dans le corps du commentaire, lorsque vous envoyez vos documents lors de votre premier commentaire.
Elle sera donc publiée dès validation du commentaire la contenant.

3.3. ENVOI DES DOCUMENTS ORGINAUX (SANS MASQUES)
– Veuillez envoyer ces documents en tant que commentaires également, dans un envoi différent, en stipulant qu’il s’agit des originaux non masqués, à ne pas publier.
– Une fois que ces documents auront été vus par le gestionnaire du site pour vérifier votre LPC, il seront supprimés du serveur, sans en conserver de copie.

3.4. PUBLICATION DE LA CERTIFICATION DE LISTE PUBLIQUE DE CORRESPONDANCES (CLPC)
Après vérification de votre liste, un commentaire posté par « Admin » certifiera que votre LPC est valide, c’est à dire que les correspondances sont vraies.
(Notez qu’il est évidemment possible de falsifier des documents en amont, même à l’insu du déposant, et que nous ne pouvons rien y faire, donc nous ne certifions que ce que nous voyons (par exemple le visage d’une même personne sur des images différentes, ou des noms identiques masqués sur plusieurs documents), et pas la véracité ni l’authenticité des documents).

3.5. (OPTIONNEL) CERTIFICATION OFFICIELLE SUPPLEMENTAIRE
Dans le cas d’affaires particulièrement délicates et si notre parole ne suffit pas, les personnes intéressées peuvent essayer de faire établir des certificats – si c’est possible – par le moyen d’un huissier de justice ou d’un notaire, et publier ensuite ces certifications officielles ici.